Vous êtes ici

Présentation

Historique – Objectifs - Direction

Hanshi Pierre Chalmagne So Shihan Hachidan DNBK

Le célèbre "Butokuden" (Hall des vertus martiales) fut construit à Kyoto en 794, sous l’autorité suprême de l’empereur Kammu, afin d’encourager les "Bushi" (Guerriers) à développer leurs prouesses militaires, dans le respect des vertus martiales "Butoku".

Le Butokuden - situé à proximité du "Heian Shrine" - est devenu depuis, le centre de tous les arts martiaux, pour développer les compétences, la recherche de l’excellence et le respect du "Bushido" (la voie ou code d’honneur du guerrier).

La restauration Meiji, en 1867, a marqué la fin de la féodalité japonaise et le début d’une période de modernisation du Japon. En 1876, l’empereur Meiji, Mutsu Hito, émit un décret interdisant le port du sabre aux samouraïs, leur enlevant ainsi le symbole de leur classe. Pour sauvegarder les valeurs culturelles et éducatives des arts militaires, les grands maîtres fondateurs transformèrent les arts de guerre "Bujutsu" en arts de paix "Budo" et utilisèrent la culture martiale traditionnelle et ses principes philosophiques pour bâtir un pays faisant partie de la communauté internationale.

En 1895, un élan des élites martiales conduites par le Gouverneur Watanabe de la préfecture de Kyoto, établissait la "Dai Nippon Butoku Kai", sous l’autorité du Ministère de l’Education, avec l’approbation de l’empereur Meiji. La DNBK fut la première organisation martiale officielle reconnue par l’autorité du gouvernement japonais. Son objectif était de renforcer, promouvoir et standardiser toutes les disciplines martiales et tous les systèmes.

En 1899, le Butokuden fut reconstruit pour devenir un important centre d’entraînement au Japon, à la gloire des guerriers et des plus hauts

En 1911, le "Bujutsu Senmon Gakko" (Busen), une école d’arts martiaux professionnels, fut établie dans le cadre de la DNBK, pour administrer l’accréditation nationale, la certification et l’entraînement professionnel de toutes les disciplines martiales à travers le pays.

En 1930, le gouvernement national recensait plus de 3,5 millions de ceintures noires et plus de 250 mille experts hauts gradés, dans 8 disciplines martiales majeures.

En 1946, après ka seconde guerre mondiale, le commandement suprême des nations alliées publia une directive péremptoire pour dissoudre toutes les organisations reliées aux objectifs militaires et la DNBK abrogea volontairement sa charte organisationnelle.

En 1953, la DNBK actuelle fut rétablie avec une nouvelle charte et une nouvelle vision philosophique. L’Honorable Higashi Fushimi Jigo, ancien Duc, Abbé Suprême du Temple Shorenin à Kyoto et frère de l’impératrice de l’empereur Hirohito devint le Sosai (Gouverneur) de cette nouvelle société. Le Hanshi Kumao Ono contribua à ce processus comme vice président du Honbu de la DNBK.

Le nouvel axiome de la DNBK mettait l’accent sur la préservation des traditions des arts martiaux classiques et insistait sur la restauration de son héritage et les vertus de sa culture martiale.

En 1965, Hiroyuki Tesshin Hamada apporta les traditions de la DNBK sur la côte Est des Etats-Unis, avec l’approbation du Hanshi Kumao Ono, et en 1985 la première division officielle de la DNBK fut établie dans cette région. Ce fut la première division officielle en dehors du Japon, établie sur la côte est des Etats-Unis, en Virginie.

En 1992, le Honbu de la DNBK établit la "Division Internationale" sous la direction du Hanshi Hamada.

En 1995, la division internationale de la DNBK organisa, à Londres, un séminaire Budo international. Une soixantaine d’experts européens (présentés par le Hanshi Alfred Bates, président de la Tokushima Budo Council) participèrent à cette première rencontre avec la DNBK. Le Kyoshi Pierre Chalmagne fut nommé "Daihyo" (Représentant Officiel de la DNBK en Belgique).

En 1998, lors d’un "Butokusai mondial", auquel participaient 20 Hanshi de la DNBK Japon et 250 ceintures noires de 12 pays, Pierre Chalmagne fut présenté, par le Hanshi Hamada, comme candidat au titre de Hanshi et au grade de Hachidan. Il fut promu pendant le séminaire et confirmé par le Conseil des Hanshi du Honbu de Kyoto à l’unanimité.

En 2002, la DNBK organisa un "Butokusai à Kyoto", avec 650 participants de 15 pays. En 2004 eu lieu le second "Butoku Sai aux USA", avec 500 participants de 20 nations. En 2006, eu lieu le premier "Butokusai en Belgique" (330 ceintures noires de 20 pays) et un "Rensei Taikai en France", puis au Canada qui connurent un grand succès. En 2008, la DNBK organisa un "Butoku Sai à Kyoto" qui connu un succès exceptionnel, avec plus de 1000 participants).

En 2008, le Hanshi P. Chalmagne (Daihyo DNBK en Belgique) fut nommé "Kenshoin Aikido" (responsable de toutes les facettes de la discipline au niveau international. Le Hanshi G. Stobbaerts (Daihyo DNBK au Portugal) et le Kyoshi P. Dimayuga Shihan et Hanshi Ho (Daihyo DNBK en France) furent nommés dans la même fonction de Kenshoin en Aikido.

En octobre 2009, lors d’un "Rensei Taikai en Grèce", la délégation Belge fut honorée, après de sérieuses épreuves, par les promotions suivantes :

  • P. Chalmagne (So Shihan Aikido),
  • Y. Ramaeckers (Hanshi Ho Judo),
  • C. Mathar (Shihan Aikido),
  • W. Fraser (Kyoshi Aikido),
  • E. Mels (Yondan Kendo),
  • M. Totte (Shodan Aikido),
  • C. Stenier (Shodan Aikido).